Porsche 912 flat 6 mag png

La Porsche 912, quelle place dans l’histoire ?

Le 16/10/2022

Dans Porsche 911

Entre la Porsche 356 et la 911, la 912 a forgé sa carrière. Produite dans la deuxième partie des années 60, elle demeure aujourd’hui le symbole d’une époque révolue.

La Porsche 912, un peu d’histoire

La Porsche 912 est arrivée dès le mois d’avril 1965. Cette année-là, très peu d’exemplaires seront produits. La production s’est accélérée en 1966. Au millésime 67, la Porsche 912 évolue avec l’apparition de bandes de caoutchouc sur les pare-chocs, des poignées de portes légèrement modifiées, un nouveau lettrage dorénavant droit et élargi sur le capot arrière. Elle connaîtra aussi des améliorations de freins et de trains roulants. En 1968, la Porsche 912 ne sera plus commercialisée sur le marché européen suite à la restructuration de la gamme de la 911. Elle persistera néanmoins sur le marché nord-américain, jusqu’au millésime 69 où elle sera distribuée en cohabitation avec la 911 T. Ainsi, certaines Porsche 912 se retrouvent dotées de l’empattement rallongé de la 911 et toutes les autres modifications qui lui sont propres (ailes arrière légèrement plus larges, rétroviseur un peu plus grand, commande de ventilation à la place du cendrier…).

De nos jours, malgré sa forte production, la Porsche 912 reste difficile à trouver dans nos contrées. La majorité des 30 985 Porsche 912 qui ont été produites se sont retrouvées au nord de l’Amérique. De nombreuses voitures sont parties à la casse ou ont totalement été transformées. Il n’y a pas de défaut récurrent sur ce modèle et les pièces du flat 4 coutent moins cher que celles du flat 6. Alors si vous êtes amateur de Porsche anciennes et possédez une âme de gardien d’un patrimoine qu’il faut préserver, la Porsche 912 saura vous combler. 

Porsche 912 flat 6 mag png

Une bouille de grenouille pour cette Porsche 912

Avec sa vraie bouille, la Porsche 912 gagne à être connue. Il est vrai qu’elle n’est pas considérée comme la Porsche la plus sexy et pourtant elle est terriblement attachante. D’apparence, elle a tout d’une Porsche 911 mais offre une expérience différente. La “petite de la famille” a tout d’une grande. 

Le modèle présent sur les photos est issu du millésime 68. Elle est vêtue de jantes en tôle de 15” et d’une couleur beige sable qui lui confèrent un charme inégalable. À l’intérieur, la sobriété est de mise. Symbole d’une autre époque, la boîte cinq était en option, les sièges en skai ne maintiennent pas très bien et seules des ceintures ventrales sont présentes. Finalement, cette 912 est parfaite dans son jus, hors du temps et c’est ce qui fait toute son authenticité aujourd’hui.

Porsche 912 flat 6 mag
Porsche 912 flat 6 magazine png

La Porsche 912, une autre chanson que la 911

La Porsche 912 est la moins puissante de la famille des 911. Sous son capot, on retrouve le flat 4 de 1600 cm3 qui équipait les Porsche 356 SC. Cette Porsche 912 est donc assez déroutante car vous avez sous les yeux une 911 avec le bruit d’une 356. Disons que cela lui forge un caractère unique qui permet à la 912 de se distinguer du reste des 911. Mais très rapidement, le flat 4 n’a pas fait le poids face au flat 6 et sa musicalité particulière. Si bien que l’existence même de la 912 a été remise en question. Pourquoi avoir fait un modèle entre deux comme celui-ci ? L’idée pour Porsche était de pouvoir combler l’écart de prix entre une 356 et une 911 avec un modèle intermédiaire. Avec sa bouille de 911 et la motorisation de la 356, le compromis fonctionne. À rouler, c’est un plaisir que seules les anciennes apportent, Marc Joly le décrit ainsi: “la position de conduite, le grand volant, un léger louvoiement dans le train avant, de bonnes odeurs, une ambiance hors du temps, on craque très vite.” 

La Porsche 912 est plus légère que la 911, d’une centaine de kilos mais avec une puissance nettement différente, 90 ch pour la 912 et 130 ch pour la 911 2.0. C’est évident, si vous attendez d’une Porsche d’être scotché au siège, ce ne sera pas le modèle idéal. Mais si vous aimez remonter aux premiers modèles pour prendre les petites routes et voir les sourires sur les visages des passants (oui, les anciennes ont un énorme capital sympathie) vous serez séduits. Mais la 912 n’est pas qu’une voiture de promenade. Elle permet également de hausser le rythme progressivement, sur route sinueuse. Sa légèreté et son agilité font des merveilles. Tout paraît facile avec la Porsche 912, il ne lui manque qu’un peu de puissance pour offrir le meilleur d’elle-même. Finalement, elle peut être le parfait compromis pour ceux qui apprécient les anciennes, avec une vraie bouille de 911 et un prix plus accessible. Amusante et attachante, elle ne manquera pas de vous étonner. 

 

Découvrez l’histoire passionnante de la Porsche 912 dans le guide d’achat rédigé par Marc Joly dans le n°360 disponible à la commande. Vous pouvez aussi retrouver la version digitale des magazines en souscrivant à l’abonnement et profiter des anciens numéros. 

Porsche 912 flat 6 magazine

Photos : Christophe Gasco

Par Charlotte Bazaille