Applications
Panier

Porsche complète la gamme 911 avec les nouvelles 992 Targa

La mythique 911 Targa fait son retour dans sa nouvelle déclinaison sur base de 911 type 992. Les Targa 4 et Targa 4S perpétuent la tradition d’un toit amovible et jouent la carte de l’élégance.

Pour celui qui ne connaît guère la Porsche 911, la Targa a de quoi intriguer. Ni tout à fait coupé, ni tout à fait cabriolet, elle représente un concept hors du temps, à la fois élégant et intemporel dont la genèse remonte à 1965, lorsque Porsche décide d’installer un arceau au-dessus des passagers afin de rigidifier la caisse et de pouvoir commercialiser une 911 découvrable.

D’abord dotée d’une lunette souple, la Targa a rapidement bénéficié d’une lunette en verre. Au milieu des années 90, le concept est daté et la Targa troque son panneau de toit amovible pour un toit en verre coulissant. Le retour aux sources s’opère en 2013, avec le retour au panneau de toit amovible, mais il est désormais actionnable électriquement, rendant à la Targa un charme rétro, mais en y ajoutant une dimension technologique de premier ordre.

Nouvelle 992 Targa 4S

Un esprit Targa respecté

C’est cette culture que perpétue la 992 Targa, que Porsche vient de présenter ce 18 mai. Sur la base esthétique de la 992 Carrera, on retrouve donc un panneau de toit amovible, tandis qu’un arceau en aluminium est installé au-dessus des occupants. Une lunette en verre prolongeant le profil de la 992 Targa renforce l’élégance de cette 911 conçue pour la balade. Le fameux panneau se rabat en seulement 19 secondes.

Pour le reste, on pourrait presque dire que la 992 Targa ne surprend guère tant la recette esthétique était attendue.

Targa 4 ou Targa 4S

Le constructeur annonce que la 992 sera disponible en version Targa 4 ou en version Targa 4S. Autrement dit, ce sera quatre roues motrices ou rien, une tradition imposée avec la 997 Phase 1 à partir de 2006. Cela étant, ce qui répondait d’un choix esthétique dans la mesure où les 911 à quatre roues motrices possédaient des ailes arrière élargies, considérées comme plus belles et correspondant à l’image de la Targa, ne fait plus sens aujourd’hui. En effet, les ailes arrière des 992 sont de largeur identique en version deux ou quatre roues motrices.

Dans cette perspective, n’aurait-il pas été bénéfique pour la Targa d’être disponible également en deux roues motrices ? Cela aurait permis non seulement de la rendre plus accessible, mais également d’en dynamiser les ventes pour ce modèle qui demeure une niche représentant environ 10% des ventes de 911.

Nouvelle Porsche 992 Targa 4

Confort et performances

Il est presque malpoli de parler de performances au sujet de la Targa. Rares sont les propriétaires qui poseront ses roues sur un circuit. Ce n’est pas sa raison d’être et le poids supplémentaire qu’impose le toit amovible la rend moins à l’aise dans l’exercice. Néanmoins, elle reste une authentique 911 faite pour la balade sportive.

Avec son 6 cylindres à plat bi-turbo produisant 385ch, la Targa 4 abat le 0 à 100 en 4.2s (4.0 pour la Carrera 4) et atteint 289km/h en pointe. Avec ses 450ch, la Targa 4S est forcément plus à son avantage dans ce domaine et arrache le 0 à 100 en 3.6s (3.4s pour la Carrera 4S) et sa vitesse de pointe s’établit à 304km/h. Ces données s’entendent en boîte PDK avec pack Sport Chrono. Rappelons que la 992 est désormais disponible avec une boîte manuelle à 7 vitesses, mais on peut s’attendre à ce qu’environ 90% des clients optent pour la boîte PDK.

Nouvelle 992 Targa 4S intérieur

La suspension PASM est livrée de série sur l’ensemble de la gamme Targa, tout comme le nouveau système Wet Mode permettant d’adapter les paramètres de la voiture à des conditions routières très dégradées afin qu’elle demeure imperturbable sur routes mouillée.

Dans l’habitacle, on retrouve l’ambiance de la 992 : le grand écran central de 10.9 pouces occupe une partie de la planche de bord, tandis que tous les compteurs à l’exception du compte-tours sont digitaux. Tout est fait pour faciliter la vie à bord pour le conducteur, mais on ignore encore si Porsche a pu faire des progrès pour contenir les remous d’air caractéristiques de la Targa. C’est à ce jour la principale critique dont elle souffre, et qui la rend parfois moins agréable à conduire que le cabriolet. Notre futur essai complet nous permettra certainement d’en savoir davantage.

Les nouvelles Targa seront commercialisées à partir du mois d’août 2020. Question tarifs, la Targa 4 débutera à 128 486 € en Allemagne, et la Targa 4S débutera à 143 956 €, soit exactement les mêmes prix que les versions cabriolet en Allemagne.

Nouvelle 992 Targa 4S toit en verre

Ajouter un commentaire