Applications
Panier

Pourquoi aime-t-on autant la 911 GT3 RS ?

Apparue en 2003 avec la génération 996, la 911 GT3 RS est vite devenue une icône pour tous les fans de Porsche super sportives. Radicale et pourtant si attachante, taillée pour la piste mais utilisable sur route, voyons la recette de ce succès.

911 GT3 RS la plus radicale des 911

Initialement prévue pour être produite à 200 exemplaires à des fins d’homologation en compétition, la 996 GT3 RS sera finalement écoulée à 682 exemplaires tant la demande était élevée ! RS pour Rennsport (course en français), la 996 GT3 RS affiche clairement sur sa carrosserie ses couleurs de guerre. Disponible uniquement en blanc, elle se distingue par ses bandes latérales et ses jantes rouges ou bleues inspirées de la mythique 911 Carrera RS 2.7 de 1973, mais aussi par son aileron en carbone issu de la compétition, son bouclier avant percé et ses trains roulants réglables qui lui permettent de taquiner la piste sans arrière-pensée. Le moteur est identique à celui qui équipe la GT3. Annoncé pour 381 ch, ce flat 6 de 3.6 l à carter sec, dit « bloc Mezger », descendant direct du moteur équipant la 911 GT1 victorieuse au Mans et réputé indestructible, contribue largement au succès du modèle par son caractère et ses envolées lyriques caractéristiques.

L’habitacle fleure bon la compétition avec des baquets Recaro munis de harnais, un arceau, et un volant en alcantara alors qu’il se débarrasse des équipements de confort superflus. Une recette idéale pour les track days que Porsche déclinera avec le même succès sur les générations 997 et 991.

Porsche 991 gt3 rs orange circuit

GT3 RS, les raisons d’un succès

Moins, c’est mieux. Telle pourrait être la marque de fabrique des Porsche 911 GT3 RS. Moins d’insonorisants, moins d’équipements de confort pour moins de poids mais des performances et un prix revus à la hausse. La GT3 RS c’est un peu la version pour les purs et durs, la 911 sans filtre. En 2007, quand apparaît la 997 GT3 RS, Porsche se lâche et affiche sans complexe des couleurs provocantes. L’orange et le vert se parent d’éléments noirs et les couleurs de série (gris arctique métallisé et noir) s’habillent de jantes, de bandes latérales et de rétroviseurs peints en orange ! La carrosserie reprend les ailes larges des Carrera 4 et l‘aileron fixe en carbone s’agrandit. Le moteur de 3.6 l développe désormais 415 ch. Forte de ce succès, la 997 GT3 RS phase II pousse le bouchon de la démesure esthétique encore plus loin : décorations latérales en damier, larges inscriptions « GT3 RS » sur les ailes et aileron « coursifié ». Le moteur passe à 3.8 l pour 450 ch et carrément 500 ch et 4.0 l pour la très exclusive 997 GT3 RS 4.0, produite à 600 exemplaires, sorte de « baroud d’honneur » du bloc Mezger, un Graal que les collectionneurs s’arrachent à prix d’or.

Avec la 991 GT3 RS, Porsche accentue encore un peu plus le côté « bête de course utilisable au quotidien ». Et même si les décorations semblent s’assagir un peu, l’esthétique générale se distingue plus que jamais de la 991 GT3 qui lui donne naissance : les ailes avant et arrière mais aussi le capot se percent de généreuses ouïes, le toit et le capot se parent de nervures. Mais c’est sous le capot que la 991 GT3 RS devient encore plus savoureuse : son tout nouveau flat 6 de 4.0 l de 520 ch, toujours atmosphérique est capable de prendre 9000 tr/min !

Porsche 997 gt3 rs 4 0 arriere blanc

C’est ça qui fait qu’on adore les 911 GT3 RS, un côté totalement démesuré mais parfaitement assumé, une 911 complétement décomplexée capable de passer de la route à la piste, de faire lever les pouces et provoquer des torticolis sur son passage. C’est aussi une véritable bête de circuit totalement configurable, une star des track days. La 911 GT3 RS c’est enfin un moteur, un bloc « atmosphéérique » souple, rageur, qui ne demande qu’à s’envoler vers la zone rouge avec une sonorité que peu de voitures au monde sont capables d’égaler. Bref, un mythe sur roues. Alors vivement la 992 GT3 RS !

 

Rédigé par Fabien Caron

porsche 911 porsche GT3RS GT3 911

Ajouter un commentaire