Applications
Panier

Porsche : reconnaître les différentes générations (2ème partie)

Depuis 1997 quatre générations de Porsche 911 se sont succédées. Une évolution en douceur, typique de la marque et pleine de subtilités. Flat6 Magazine vous aide à différencier les 996 des 997, à savoir reconnaitre une 991 ou une 992 au premier coup d’œil !

La Porsche 996 (1997-2005)

Sans doute la plus facile à reconnaître ! C’est une toute nouvelle voiture qui ne partage aucune pièce de carrosserie avec la précédente version. Ses blocs phares avant qui intègrent les clignotants, semblables à ceux équipant le premier Boxster (986), perdent pour la première fois leur forme ovoïde légendaire. Certains ne lui pardonneront jamais ! La ligne générale se modernise, devient plus fluide et aérodynamique, en un mot : plus moderne ! Le bandeau rouge disparaît à l’arrière et les feux sont à nouveau séparés dans deux blocs distincts, comme sur les 901. La 996 est une sorte de « reset » de la 911 dont le flat 6 est désormais refroidi par eau. Déclinée en 2 et 4 roues motrices, cabriolet mais aussi Turbo, facilement identifiable à ses larges écopes sur les ailes arrière élargies, ses phares plus consensuels ainsi que son aileron arrière plus discret que par le passé mais mobile. Ce look sera d’ailleurs en partie repris sur les versions 996 Carrera 4S. La déclinaison Targa reprend le principe inauguré sur la 993, la Carrera RS laisse sa place aux 996 GT3 et GT3 RS dont les bas de caisse et l’aileron sont caractéristiques.

Porsche 996 targa

La Porsche 997 (2004-2012)

C’est l’évolution logique de la 996. La forme générale évolue peu mais les phares « ronds » si appréciés font leur retour pour le plus grand plaisir des passionnés. Les feux arrière s’affinent et les poignées de portes reprennent un dessin plus massif. Gros changement, les 997 Carrera et Carrera S ont désormais des caisses plus étroites que les variantes Carrera 4 et Carrera 4S. La Targa n’est disponible qu’en 4 roues motrices et les versions cabriolets sont bien-sûr disponibles au catalogue. La Turbo, disponible en Coupé et Cabriolet reprend la recette inaugurée sur la 996 : ailes larges percées et aileron arrière fixe dont la lame supérieure se déploie avec la vitesse. Quant aux GT3 et GT3 RS, leur philosophie s’exprime par l’intermédiaire d’entrées d’air majorées à l’avant, d’un gros aileron fixe et d’une double sortie d’échappement centrale. La Porsche 997 marque le retour d’une version Speedster identifiable à son pare-brise abaissé et son couvre capote aérodynamique.

Porsche 997 gt3 rs

La Porsche 991 (2012-2018)

Légèrement plus volumineuse que la 997, la 991 se distingue par ses formes plus arrondies et ses rétroviseurs dont la base reprend une forme drapeau en s’encrant sur la portière. La poupe se réhausse encore un peu et les feux s’affinent encore. Comme pour la 997, les ailes élargies sont réservées aux versions dotées de 4 roues motrices. La version Targa fait sa révolution en reprenant l’esthétique des premières 911 éponymes dans une version entièrement automatisée. La version Turbo est toujours disponible en Coupé et Cabriolet et, plus que jamais, les GT3 et GT3 RS se distinguent par leur dessin inspiré de la compétition. Une inédite version Touring de la 991 GT3 apparaît au catalogue pour la première fois. Dépourvue du gros aileron arrière et dotée d’une boîte mécanique, elle se destine davantage à la route qu’à la piste. Cette même philosophie sera appliquée à la version Speedster qui, pour la première fois, repose sur le châssis et les trains roulants de la 991 GT3 tout en s’inspirant de l’esprit vintage.

Porsche 991 speedster rouge profil

La Porsche 992 (2018-…)

Dernière évolution en date de la 911, la 992 se reconnaît par ses voies avant et arrière élargies, son bandeau de feux arrière à la signature Porsche gravée en son milieu et par son troisième feu stop, scindé en deux éléments verticaux qui s’intègrent dans la grille d’aération du moteur. La plaque d’immatriculation arrière migre vers le bas et donne un aspect plus massif à la poupe. Le capot avant est marqué par deux plis qui rappellent la type G. Déjà disponible en deux et quatre roues motrices mais cette fois-ci, la largeur reste la même. En revanche la Turbo se reconnaît toujours à son aileron caractéristique et ses ailes élargies par rapport à ses petites sœurs Carrera. Il y a peu, la gamme s’est enrichie de la version Targa, toujours dotée de 4 roues motrices et fidèle au principe relancé par la 991.

Porsche 992 targa heritage design edition arriere

Maintenant la 911 n’a plus aucun secret pour vous ! Mais si vous souhaitez parfaire vos connaissances, commandez vite les Hors-Séries « Encyclopédie Porsche 911 ». 7 volumes qui vous permettront de devenir un véritable expert de la Porsche 911 !

 

Texte rédigé par Fabien Caron     

porsche 911 996 997 991 992

Ajouter un commentaire