Applications
Panier

Porsche 991 Phase 2 : passage au turbo réussi ?

L’air de rien, les Porsche 911 Carrera et 911 Carrera S ont étrenné, avec la 991 Phase 2, l’un des plus gros changements de leur histoire avec l’abandon pur et simple des moteurs atmosphériques. Une première depuis 1963 ! Désormais, ces derniers seront l’apanage des 911 les plus sportives, les 991 GT3 et GT3 RS. La 991 y gagne-t-elle au change ?

Porsche 911 : près de 60 ans d’évolution… en douceur

L’amateur de Porsche 911 aime le changement… dans la continuité ! En effet, à chaque nouvelle génération de 911 qui apparait sur le marché, les plus traditionalistes de la marque Porsche crient au scandale : Apparition des 4 roues motrices sur la 964, abandon du traditionnel regard de la 993, passage au refroidissement liquide et phares modifiés sur la 996 etc… A chaque fois c’est la même rengaine : « c’était mieux avant… ». La 911 est une icône, et les icônes, pour les puristes, on n’y touche pas ! Pourtant ça va bientôt faire 60 ans que mamie fait de la résistance, et sans ces évolutions qui ont accompagnées sa carrière, la belle de Stuttgart ne serait tout simplement plus là aujourd’hui. Côté évolution la 991 phase 2, apparue pour le millésime 2016, a bien caché son jeu. Sous des dehors presque inchangés, elle troque son traditionnel flat 6 à aspiration naturelle pour des moteurs turbocompressés, autrefois l’apanage des mythiques 911 Turbo. Et ça change pas mal de choses quand même. 

Porsche 991 carrera 4s cabrio phase 2 jaune arriere

Porsche 991 phase 2 : deux turbos sinon rien

Concentrons-nous sur les versions Carrera et Carrera S. Avec la 991 née en 2012, on avait le choix respectivement entre un six cylindres à plat de 3.4 l, développant 350 ch à 7400 tr/min (390 Nm de couple à 5600 tr/min), ou un 3.8 l de 400 ch (pour 440 Nm) obtenus au même régime moteur. Avec les 991 phase 2, la cylindrée descend à 3 l pour les deux versions mais la 991 Carrera développe désormais 20 ch de plus obtenus 900 tr/min plus bas (370 ch à 6500 tr/min), mais surtout, le couple gagne 90 Nm dans une plage allant de 1700 à 5000 tr/min ! La 991 Carrera S passe elle à 420 ch et 500 Nm de couple avec les mêmes plages de régime que sa petite sœur. L’adoption d’un turbo par rang de cylindres a permis de changer radicalement le caractère de la 911.

Porsche 991 carrera s phase 2 bleu miami logo arriere

Porsche 991 phase 2 : agrément en hausse, caractère en baisse

Avec un couple disponible dès les plus bas régimes, les nouveaux blocs turbocompressés des 991 Carrera et Carrera S phase 2 gagnent une rondeur jamais vue sur une 911 : le moteur est plein tout le temps, il est capable d’enrouler en 4ème (voire en 6ème) à 1500 tr/min comme d’exploser jusqu’à la limite de la zone rouge fixée à 7400 tr/min ! Un véritable élastique qui donne l’impression en montant dans une 991 Carrera phase 1 que le moteur de cette dernière… est creux ! Revers de la médaille, la linéarité des nouveaux moteurs turbo gomment les sensations qui croissent au fur à et à mesure de la montée en régime des anciens moteurs atmosphériques. Adieu les envolées lyriques, d’autant que le souffle des turbos fait perdre en agrément sonore. Mais vous pouvez toujours opter pour l’échappement Sport optionnel, reconnaissable à sa double sortie recentrée, qui permet de gagner un peu de caractère auditif.

Porsche 991 carrera s phase 2 echappement sport jaune

 Vous l’aurez compris, les fans des track-days, les adeptes des hauts régimes et les mélomanes garderont leur 991 phase 1, les porschistes du quotidien et les gros rouleurs préféreront l’agrément d’une 991 phase 2. Maintenant, vous pouvez faire votre choix !

Texte rédigé par Fabien Caron

porsche 991 porsche 991 porsche 911 911 964 991 phase 2 993 911 Turbo 991 carrera

Ajouter un commentaire